e.C@NA

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)
PDF
Vous êtes ici :

e.c@naÉtudier, numériser et exploiter les corpus d’auteurs en Nouvelle Aquitaine

Le projet e-C@NA est un projet financé par la région Nouvelle-Aquitaine de 2018 à 2021 co-porté par les équipes « CRLA-Archivos » de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (UMR8132) à l’Université de Poitiers (Pr. Fatiha Idmhand) et l’équipe TELEM « Textes, Littératures : Écritures et Modèles » (EA 4195) de l’Université Bordeaux Montaigne (Pr. Philippe Baudorre).

L’objectif d’e-C@NA est de construire, en région Nouvelle-Aquitaine, un espace d’échange pour les « Humanités numériques » autour des projets et programmes scientifiques liés aux « corpus d’auteurs ». S’il existe en effet actuellement des équipements techniques importants dans les universités de la région et des chercheurs très actifs et reconnus dans le domaine des « Humanités numériques », leurs projets, connus ou émergents, ne peuvent, faute d’espace d’échange ou de structure reconnue, partager leurs expériences, leurs difficultés et/ou leurs solutions techniques et théoriques.

e-C@NA vise à créer ce réseau en Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit donc de constituer l’espace scientifique qui manque à l’heure actuel sur notre territoire pour échanger et construire les solutions technologiques et théoriques permettant de relever le défi de la transformation numérique des objets d’études de la littérature et de publicisation des patrimoines littéraires.

Les Membres du projet

  • Julien Baudry (Pôle numérique du SCD Bordeaux Montaigne) est conservateur des bibliothèques et gère, avec ses collègues du service numérique, la plateforme 1886 des fonds patrimoniaux de la bibliothèque universitaire de Bordeaux Montaigne. Il participe à divers projets de numérisation et d’éditorialisation portés par des chercheurs de l’université, dont le projet Mauriac en ligne.
  • Philippe Baudorre (CNU 9, Bordeaux Montaigne), responsable du projet avec Fatiha Idmhand, dirige, depuis 2014, le projet Mauriac en ligne. A ce premier corpus de presse, la réflexion s’oriente aujourd’hui vers l’intégration de correspondances, du courrier des lecteurs ou encore des photographies conservés par le Centre François Mauriac de Malagar. Il a participé à une première expérimentation d’encodage XML-TEI de quelques textes réalisée sous la dir. de l’Université d’Exceter et est également membre du consortium CAHIER depuis 2015.
  • Jessica de Bideran (CNU 71, Bordeaux Montaigne) est actuellement ingénieure de recherche au sein de l’université Bordeaux Montaigne et de l’Université de Bordeaux. Chercheure associée au MICA, elle participe ainsi à plusieurs programmes de recherche où il est question de numérisation et de valorisation numérique des patrimoines (monumental, documentaire, littéraire, etc.)… 
  • Fatiha Idmhand (CNU 14, Poitiers), responsable du projet e-C@NA avec Philippe Baudorre, travaille sur la numérisation, la diffusion et l’exploitation informatique de corpus d’auteurs hispaniques. Ses recherches portent notamment sur les processus de création des œuvres produites « sous contraintes » situationnelles (exil, guerres) ou ludiques. Elle est coordinatrice adjointe du consortium CAHIER d’Huma-Num
  • Olivier Le Deuff (CNU 71, Bordeaux Montaigne) est actuellement co-porteur du projet ANR « HyperOTLET« . Paul Otlet fut un pionnier de la « normalisation »: ses archives se trouvent à Mons (Belgique). A l’échelle régionale, il développe, avec Franck Cormerais (Bordeaux Montaigne), un programme sur les archives de Robert Escarpit (universitaire, chroniqueur, littérature jeunesse, etc.).
  • Serge Linkès (CNU 9, La Rochelle) travaille, au sein de la génétique, en codicologie. Ses travaux l’ont amené à développer un outil numérique: MUSE. Actuellement, ses travaux portent sur le fonds Joseph Kessel dont le catalogage est en cours à la BU de La Rochelle (articles de journaux, brouillons, manuscrits du Lion, photographies, etc.)
  • Maria-Caterina Manes-Gallo (CNU 71, Bordeaux-Montaigne) travaille sur le Traitement Automatique des Langues et la reconnaissance linguistique. récemment elle a développé une approche sémiotique du numérique.
  • Lola Thion (CNU 14, UPPA)qui collabore depuis 2014 à Mauriac en ligne et travaille sur les réseaux transpyrénéens et transfrontaliers. Dans ce contexte elle porte plusieurs projets portant sur des auteurs locaux comme Joseph Peyré (roman, articles de presse et lien possible avec Kessel car nombreuses collaboration avec Gringoire) et sur Francis Jammes (lien possible ici avec Mauriac et plus largement les auteurs aquitains) ; d’autres fonds ont également été repérés à la Médiathèque des Gaves (Oloron) comme celui de Pierre-Jean Toulet ou de Jules Supervielle.
  • Fatiha Idmhand, Professeur de l’Université de Poitiers (Lettres, Littératures hispaniques), membre du CRLA–Archivos (équipe de l’ITEM, UMR 8132 du CNRS/ENS/Université de Poitiers)