Prix du livre pyrénéen

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)

Colloques

    • Flaran 201941èmes journées internationales d'histoire

      Le village à l’épreuve du genre dans l’Occident médiéval et moderne, 11-12 octobre 2019

      Lire la suite

    • Colloque international "Voyages réels, voyages imaginaires"Appel à communication

      Appel à communication - Bucarest, 24-25 octobre 2019. Date limite de réponse : 16 septembre 2019

      Lire la suite

    • Eaux-Chaudes, la ville d’eaux des DamesConférence de restitution de l’inventaire du patrimoine

      Conférence de restitution de l’inventaire du patrimoine dans le cadre du programme européen FEDER TCV-PYR, 04 juillet, Laruns.

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Prix du livre pyrénéen 2017

L' ouvrage "Estives d'Ossau - 7000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées (coédition Le Pas de l'Oiseau, PNP, Framespa), sous la direction de Christine Rendu, Carine Calastrenc, Mélanie Le Couédic et Anne Berdoy, vient de recevoir le Prix du livre pyrénéen 2017.

Remis à Bagnères-de-Bigorre le 30 septembre 2017, ce prix met en valeur "un ouvrage constituant un apport conséquent pour la valorisation ou la connaissance des mondes pyrénéens ou d'un de leurs aspects.

 http://www.salondulivre-pyreneen.fr/?page_id=2705
Un beau livre, avec une couverture qui sort de l’ordinaire . La qualité matérielle de l’ouvrage est indéniable. Mais le livre n’est pas qu’emballage, il bouleverse par son propos, sa démarche aussi, des évidences sur l’immémorialité des pratiques pastorales.
Depuis quelques décennies, les estives attirent le regard savant des archéologues qui voient, mettent à jour des traces presque innombrables et souvent fugaces permettant de faire une histoire du pastoralisme. Ici une équipe pluridisciplinaire s’est attachée à explorer dans le temps juste un petit territoire des estives d’Ossau : Aneu.
Des pratiques d’aujourd’hui, diverses et en pleines mutations, on remonte le temps avec les découvertes archéologiques, les datations au carbone 14 de restes de foyers, les modes de construction des murs. Petit à petit, pierre à pierre, cendre à cendre, ils dessinent des grandes lignes de mutation des pratiques.
Mais loin de rester une histoire particulière, isolée, ils inscrivent l’estive dans ses relations au piémont, à la plaine, notamment pour l’époque romaine. En présentant aussi des résultats de recherches semblables dans les Vosges, le Cantal ou les Abbruzes, ils montrent que le cas des estives d’Ossau, au-delà de ses particularités, s’intègre dans une histoire plus large, celle du pastoralisme.
De ce fait, le livre rend compte des connaissances nouvelles sur l’histoire des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Il démonte le mythe, largement répandu dans l’ensemble de la population, d’une tradition immuable. Ni en Ossau, ni ailleurs dans les Pyrénées, la conduite des troupeaux, l’utilisation des estives n’ont été identiques à travers les siècles et les millénaires. De ce fait, le livre est un apport dans les débats contemporains sur l’avenir du pastoralisme. Enfin, et c’est peut-être là son plus grand mérite, il aiguise le regard et la pensée.