Faits marquants

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)

Colloques

    • Flaran 201941èmes journées internationales d'histoire

      Le village à l’épreuve du genre dans l’Occident médiéval et moderne, 11-12 octobre 2019

      Lire la suite

    • Colloque international "Voyages réels, voyages imaginaires"Appel à communication

      Appel à communication - Bucarest, 24-25 octobre 2019. Date limite de réponse : 16 septembre 2019

      Lire la suite

    • Deuxième séminaire d'équipe FEDER TCV-PYR

      Deuxième séminaire d'équipe FEDER TCV-PYR, 12 septembre, Toulouse.

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

Appel à candidature, Bourse Doctorale en histoire contemporaine

Le laboratoire ITEM (EA3002), de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA, E2S), lance un appel à candidature pour une allocation doctorale dans le cadre du projet de recherche ELURENAQ (Les élus de la Région Nouvelle Aquitaine de 1986 à nos jours) pour une durée de 36 mois, soit 3 années universitaires. Le projet est un partenariat entre les laboratoires ITEM (UPPA), CRIHAM (Université de Poitiers) et CEMMC (Université Bordeaux Montaigne).


Profil de la recherche

Le projet ELURENAQ vise à porter une analyse sur la place et le rôle des élus de la décentralisation de la région Nouvelle Aquitaine entre 1986 et 2016. S’appuyant sur les travaux en cours sur l’évolution de la vie politique française depuis le milieu des années 1980, dans une perspective historique, il s’agira principalement de réfléchir aux recompositions du champ politique en oeuvre sous la Ve République à partir des années 1980 : émergence d’une nouvelle classe politique ? Prise en compte par les « notabilités » de la nouvelle collectivité ? Perception de la nouvelle assemblée par les élus ? Par les groupes politiques ? Par les opinions ? Il s’agit de mener une réflexion sur le caractère territorialisé de la démocratie française, en mesurant les enjeux et la portée de la décentralisation à l’échelle de la région en termes d’élections, de pouvoir, de politiques publiques ou identités. L'analyse des liens entre les élus régionaux et la nouvelle collectivité sera en effet approchée du point de vue de la mise en place de nouvelles politiques publiques incluses dans le champ des compétences dévolues aux régions dans le cadre réglementaire et ce au travers de quelques exemples qui seront définis par l'équipe des chercheurs, en fonction des sources disponibles. L'objectif vise donc à appréhender la perception par les élus du nouvel espace qu'ils ont à diriger depuis les lois de décentralisation. L'approche historique par la moyenne durée de l'historien (ici 30 ans), permettra d'observer et de mieux comprendre la construction de nouveaux liens entre les élus et leurs territoires. Elle nécessitera toutefois d’éclairer également la gestation de la régionalisation politique à partir de l’expérience des années 1970-1980 qui ont vu s’installer, à la tête des conseils régionaux, des figures politiques de premier plan telles que Jacques Chaban-Delmas, André Labarrère (Aquitaine), René Monory (Poitou-Charentes) ou encore André Chandernagor (Limousin).

Plus spécifiquement, la recherche doctorale menée dans le cadre de la bourse de thèse, sera essentiellement orientée sur une prosopographie des élus régionaux de la Nouvelle Aquitaine depuis la première élection au suffrage universel direct en 1986 (les trois sous-ensembles régionaux Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine seront pris en considération). Elle s’appuiera sur des enquêtes dans les archives des institutions régionales passées et celles de la NRA, et sur des enquêtes orales menées au sein de l’ensemble du territoire. Il s’agira d’interroger les processus de l’émergence d’une nouvelle fonction d’élus au sein de la Nouvelle Aquitaine dans le contexte de la France de la fin du XXe et du début du XXIème siècle.

Le doctorant s'efforcera d'établir une liste des élus par département, puis il procèdera à des recensions biographiques succinctes qui seront ensuite complétées par des études plus approfondies en fonction de l'importance de l'élu dans la collectivité. Les élus seront alors groupés selon une typologie à construire, puis certains d'entre eux interrogés par l'équipe des chercheurs de façon systématique. Les entretiens seront individuels de façon dominante, et semi-directifs. Il n'est pas exclu de mener quelques entretiens collectifs. Les élus en place ne seront interrogés que sur la période antérieure au mandat qu'ils exercent aujourd'hui.


Inscription et présence administrative

Le doctorant sera inscrit à l’ED SSH de l’Université de Pau sous la Direction de Laurent Jalabert, Professeur d’histoire contemporaine à l’UPPA, avec une co-direction assurée par François Dubasque (Université de Poitiers).


Le doctorant sera astreint aux règles de l’ED SSH de l’UPPA. La thèse n’excèdera pas les trois années (soutenance entre septembre et décembre 2022). Le doctorant sera quotidiennement présent au laboratoire ITEM de l’UPPA (salle des doctorants) sur le site de Pau, avec un bureau prévu à cet effet, en dehors des missions de terrain inhérentes au projet. Un budget d’accompagnement spécifique (matériel, missions) est prévu dans le projet ELURENAQ. Il suivra les formations obligatoires de l’ED SSH. Il sera présent à toutes les rencontres scientifiques et administratives inhérentes au projet. Un service d’enseignant de 48H00 ETED annuel pourra être envisagé en accord avec le directeur de recherche. Le montant de l’allocation est d'environ 1 750 € (brut mensuel) (hors charge enseignement éventuelle), avec cotisation retraite et sous le régime général de la sécurité sociale.


Les candidatures sont à expédier par courrier mail avant le 30 septembre 2019 à :
laurent.jalabert@univ-pau.fr (laurent.jalabert @ univ-pau.fr)comprenant:


- CV
- Lettre de motivation
- Fichier PDF du mémoire de master 2
- Lettre de recommandation du directeur de recherche de Master


Un entretien d’audition est prévu début octobre (possibilité d’entretien par visio conférence).

 

Lancement du Groupe local sud-ouest du réseau MATE-SHS, SO-MATE

 

Mélanie Le Couédic a participé au lancement du Groupe local sud-ouest du réseau MATE-SHS, SO-MATE, le 15 février 2019 à Bordeaux  Mate-shs est un réseau métier initié et porté par des ingénieur.e.s qui travaillent à la production, au traitement, à l’analyse et à la représentation des données dans la recherche en Sciences Humaines et Sociales (SHS).

Le groupe local SO Mate a pour but  d’offrir un lieu d’échange, de partage et de formation aux personnes s’intéressant à la collecte, à la production et au traitement de données et de corpus en sciences humaines et sociales dans le sud-ouest de la France.

Actuellement, SO Mate travaille à l’identification des compétences de ses membres, afin d’en visualiser les dynamiques, montrer leur diversité et complémentarités et identifier les besoins de formation. Il s’appuie pour ce faire sur le tableau périodique des outils/ressources pour les humanités numériques (Courtin, 2016)

"Bourses d'Innovation pédagogique" Edition 2017

Dans le cadre de l'E2S UPPA, 2 projets ITEM ont été sélectionnés suite aux appels à projets lancés en mai 2017, en intranet.

Décision du Comité Exécutif du 14 novembre 2017:

  • Chantier d'Histoire, Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM) ‐ Site PAU porté par Véronique Lamazou‐Duplan
  • Enseignement, formation et approches sensibles : mise en place d’un module complementaire au dufli, Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM) ‐ Site PAU, porté par Jean‐Luc Poueyto

 

Recrutement de 2 post-doctorantsProjet POI-PYR Fonds européens FEDER "Inventaire du patrimoine de villégiature dans les Pyrénées"

Dans le cadre du programme de recherche européen FEDER-Programme opérationnel interrégional (POI) Pyrénées 2014-2020, l’Université de Pau et des Pays de l'Adour (laboratoire ITEM EA3002) entreprend la réalisation d’un inventaire du patrimoine de villégiature et thermal dans le massif Pyrénéen français, en collaboration avec les Région Occitanie-Méditerranée et Nouvelle Aquitaine, les Universités de Toulouse Jaurès et de Perpignan, l’IUT de Bayonne / laboratoire LLIUPPA (UPPA).


Pour cette opération intitulée « TCVPYR », l’Université de Pau et des Pays de l'Adour recrute par voie contractuelle 2 post doctorats pour mener une campagne d’inventaire du patrimoine culturel immatériel (PCI) lié à la villégiature et au patrimoine thermal dans les Pyrénées selon les principes de l’Inventaire général. Seules les communes de montagne, seront prises en compte.

Fiches de poste:

Chargé de mission scientifique pour un inventaire du Patrimoine culturel Immatériel pyrénéen en lien avec la villégiature

Chargé de mission scientifique inventaire /architecture du patrimoine de villégiature pyrénéen de villégiature pyrénéen

 

Personne à contacter pour toute information sur le projet :
L. Jalabert (Professeur d'histoire contemporaine)
Porteur du Projet CTV-FEDER - pour l'UPPA:– Mél : laurent.jalabert@univ-pau.fr


Dépôt des candidatures entre le Lundi 18 septembre 12H00 et le lundi 09/10/2017 à midi.

Pièces à fournir:
- CV complet comprenant la liste des publications et les expériences d'enseignement éventuelles
- rapport de thèse
- lettre de motivation
Dossier à transmettre par mail au format PDF uniquement à :
joelle.sauces@univ-pau.fr (joelle.sauces @ univ-pau.fr)et laurent.jalabert@univ-pau.fr
(un exemplaire papier pourra être transmis à l'adresse suivante: J. Saucès, Laboratoire ITEM, EA 3002, Institut Claude Laugénie, Campus universitaire, Avenue du Doyen Poplawski, BP 576, 64012 Cedex Pau).


Commission de recrutement

Le recrutement se fait sur dossier. La commission de recrutement, constituée par l'équipe du TCYPYR de l'UPPA se réunira entre le 10 et le 14 octobre 2017.

PciLabLe site de l’inventaire du Patrimoine culturel immatériel en France

Depuis la ratification de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) par la France en 2006, le laboratoire ITEM n’a de cesse de s’inscrire dans le paysage national du PCI. D’abord en 2008 en devenant partenaire de l’InOc Aquitaine qui fait alors parti des quatre projets pilotes d’inventaire des pratiques et savoir-faire du ministère de la Culture. Puis de 2011 à aujourd’hui où le projet se poursuit. En 2015, une thèse Cifre renforce le partenariat de recherche-action entre le laboratoire ITEM et l’InOc Aquitaine, depuis accrédité ONG expert pour le PCI auprès de l’Unesco et labellisé Ethnopôle par le ministère de la Culture. Dès lors, un travail de réflexion ITEM-InOc, autour de la valorisation de l’inventaire débute et sonne la création par l’InOc Aquitaine, sous maîtrise d’ouvrage du ministère de la Culture, de PciLab, le site de l’inventaire du Patrimoine culturel immatériel en France.

PciLab, qui a pour but d’explorer les possibilités offertes par le web sémantique et le liage de données, ainsi que d’expérimenter l’inventaire collaboratif, sera mis en ligne publiquement mardi 3 octobre 2017 au ministère de la Culture.

Une journée contributive au Projet PCI de l’encyclopédie libre et collaborative Wikipédia s’adossera le même jour à son inauguration. Elle a pour but d’initier les acteurs du PCI tels Bretagne Culture Diversité, l’Institut Culture Basque, le Centre français du Patrimoine culturel immatériel, à une nouvelle forme d’inventaire collaboratif en ligne.

 

Contacts:

Patricia Heiniger-Castéret (patricia.heiniger-casteret @ univ-pau.fr)

Mélanie Larché (m.larche @ in-oc.org)

Philippe Chareyre, professeur invité Vrije Universiteit, Pays Bas, mai 2017

Le Centre for the History and Heritage of Protestantism de la Vrije Universiteit d'Amsterdam  et l'Institut Scaliger de l'Université de Leyde accueillera du 04 mai au 02 juin 2017 Philippe Chareyre en qualité de Professeur invité.

Fondé il y a deux ans, le Centre for the History and Heritage of Protestantism a vocation à rendre plus accessible le riche héritage protestant présent à Amsterdam. Deux thématiques de recherche émergent: la coexistence religieuse et la migration religieuse.

 

En savoir plus :
Institut Scaliger
Vrije Universiteit Amsterdam

 

 

CTHS 2017Quelques chiffres

Le 142e congrès organisé à Pau par le Comité des travaux historiques et scientifiques en avril dernier fut une grande réussite, non seulement par le nombre et la qualité des communications et des conférences, par la richesse des échanges lors des séances de travail mais aussi lors des rencontres suscitées par le Forum des sociétés savantes et par la Table ronde qui l’accompagnait.

Quelques chiffres illustrent ce succès :

  • près de 400 inscrits, dont 120 membres de sociétés savantes et 48 étudiants.
  • 56 participants venaient  de pays autres que la France, dont 53 d’Europe, avec une forte participation espagnole (33 présents).
  • 213 communications ont été présentées, réparties  en 45 séances.
  • Pour ce qui concerne les sociétés savantes, 192 étaient représentées, dont 36 de la région Nouvelle-Aquitaine et 26 de la région Occitanie. 11 d’entre elles ont participé au Forum des sociétés savantes et présenté ainsi leurs activités et publications.

 

Pour ITEM étaient présents :


Membres permanents d'ITEM :

  • P. Chareyre (responsable de l'organisation locale),
  • R. Berdou (secrétaire du CTHS à Pau, Doctorant ITEM),
  • V. Lamazou-Duplan (comité local, VP SSLA Pau Béarn et présidence de séance),
  • D. Bidot-Germa (comité local, administrateur SSLA),
  • O. Caporossi (présidence de séance et communication),
  • P. Heiniger-Casteret (communication),
  • D. Harai (comité local et communication),
  • A. Kouvouama (comité local, présidence de séance),
  • F. Rechin (organisateur d'un Atelier, communication),
  • A. Adot Lerga (communication)

Membres associés :

  • JF Chopin,
  • P. Dumontier,
  • A. Bruneton,
  • B. Augé,
  • JP Alline,
  • V. Delpech,
  • T. Issartel,
  • L. Espinosa,
  • C. Manso

Doctorants ITEM qui ont communiqué :

  • B. Pace,
  • A. Duren,
  • R. Berdou,
  • D. Cunchinabe,
  • V. Rodrigues,
  • G. Indino,
  • A. Campo,
  • M. Morlaas Courties

Patricia Heiniger-Casteret - AFEA

L’Afea a été fondée avec l’ambition de promouvoir la pluralité de l’anthropologie, son développement, ses pratiques, sa transmission et son devenir dans ses multiples domaines d’application. C’est une organisation qui a pour vocation de fédérer l’ensemble des associations d’anthropologie en France et de réunir tous les anthropologues individuellement.

Patricia Heiniger-Casteret a été nommée secrétaire de L'AFEA, lors de son assemblée générale qui s'est tenue à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme à Aix-en-Provence, le 1er juin 2017.