Exposition Refuges

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)
PDF
Vous êtes ici :

Exposition Refuges

Du 4 avril au 1er juin, la Médiathèque André Labarrère de Pau présentera l’exposition « Refuges » de l’artiste plasticienne Leila Sadel, précédemment installée au Musée d’Aquitaine à Bordeaux.

Ce projet artistique a été mis en place dans le cadre du programme de recherche Passages et frontières en Aquitaine : expériences migratoires et lieux de transit  mené par des chercheurs en France et en Espagne et associant l’UPPA (Laboratoire ITEM), le musée d’Aquitaine et le Rahmi (Réseau aquitaine pour l’histoire et la mémoire de l’immigration).
Pendant une année, l’artiste est partie à la rencontre de personnes migrantes installées dans l’agglomération bordelaise depuis quelques semaines ou plusieurs années, afin de faire leur connaissance et de comprendre leurs trajectoires. Puis, après avoir collecté leurs indications, elle a réalisé des photographies de lieux qui ont été significatifs dans leurs parcours, où ils ont reconstruit des repères, ainsi que des photographies d’objets qu’ils ont pu emporter avec eux quand ils ont quitté leur pays d’origine. Au travers de ces photographies de lieux et d’objets et de récits qui relatent les rencontres, Leila Sadel tente de révéler ces expériences individuelles de l’exil.

Chacun pourra se faire une première idée de cette exposition en consultant l’article paru dans Rue89 : https://rue89bordeaux.com/2019/01/musee-daquitaine-leila-sadel-expose-histoires-singulieres-migrants/?fbclid=IwAR3k7XVDbp2pzeqjSGGU_c4xMoX9EmMKIdkBQO5LU02uh-1qEL7DFX4AZD8

Cette exposition s’accompagne d’un cycle de conférences sur les migrations contemporaines (Médiathèque Labarrère). Le 17 avril, Catherine Wihtol de Wenden évoquera la question de l’asile aujourd’hui en France et en Europe.

Le 11 mai, Victor Pereira et Laurent Dornel proposeront une conférence à deux voies sur la question des passages et des frontières en Aquitaine aux XIXe et XXe siècles.