ITEM - Identités, Territoires, Expressions, Mobilités


2017 Publications

 

Pays pyrénéens et environnement
 
Sous la direction de Pierre Debofle et Jean-Christophe Sanchez
 
À l’occasion du cent cinquantenaire de la fondation de la Société Ramond, le congrès
biennal de la Fédération historique de Midi-Pyrénées s’est tenu à Bagnères-de-Bigorre du 12 au 14 juin 2015 avec comme sujet « Pays pyrénéens et environnement ».
Fondée à Bagnères-de-Bigorre, en 1865, la Société Ramond, éponyme et héritière de Louis Ramond de Carbonnières (1755-1827) père du pyrénéisme et conquérant du Mont-Perdu, est la première société française vouée à l’espace montagnard à travers « l’étude de la chaîne pyrénéenne, soit au point de vue scientifique, soit au point de vue des explorations proprement dites » et la publication d’un bulletin, Explorations pyrénéennes, premier périodique français consacré à la connaissance des montagnes et à la conquête des cimes(consultables sur le site de la BNF : http://gallica.bnf.fr).
Créée par Émilien Frossard, pasteur, dessinateur de paysages et passionné de géologie, et trois britanniques, Charles Packe, Henry Russell, Farnham Maxwell-Lyte, elle réunit une communauté plurielle de pyrénéistes et de personnalités scientifiques, tant étrangers que français, comme le géographe Elisée Reclus ou Adolphe Joanne, divers universitaires, mais aussi des érudits locaux et héritiers de Ramond. Bientôt, un second grand objectif mobilise la Société : la création d’un observatoire scientifique au sommet du Pic du Midi de Bigorre (2 877 m.), dont la construction débutée en 1878 ne s’acheva qu’en 1882 grâce à l’action du général Champion de Nansouty et de l’ingénieur Célestin-Xavier Vaussenat.
Ce fut donc 150 ans plus tard et à nouveau au pied du Pic du Midi de Bigorre que la Société Ramond réunissait plus de 70 conférenciers d’Andorre, d’Espagne et de France qui ont fait partager avec passion leurs travaux et cela dans une perspective largement interdisciplinaire, sur l’histoire longue de l’environnement dans la chaîne pyrénéenne et son piémont : étude des jeux d’échelles temporels et spatiaux, interactions homme/nature, longue durée/évènements, montagne/piémont, relations ou comparaisons entre Pyrénées et régions de montagne plus lointaines.
 
ISBN 978-2-9523824-5-8
2017- env. 600 pages
30 EUR
 

 
Le Retour.
Espaces, Frontières, Métissages, N° 8

Sous la direction de Laurent Dormel

 

 
Parabole dans la Bible (le retour du fils prodigue), paradigme matriciel dans la littérature (le retour d’Ulysse) comme dans la religion (le mythe de l’éternel retour), rituel militaire (le retour des combattants), horizon d’attente chez bien des exilés ou des migrants (le retour au pays, réalisé ou toujours repoussé), motif dramaturgique majeur au cinéma, le retour est un motif très riche dans ses formes comme dans ses très nombreuses significations.
Ce qui est en jeu – et que cet ouvrage collectif et pluridisciplinaire entend analyser – ce sont notamment les questions de l’identité et de ses transformations, celle du parcours initiatique (l’errance, la guerre, l’exil) et de ses enjeux territoriaux. Générateur d’un « tiers-espace », le retour est une traversée du temps qui brouille et renouvelle les repères spatiaux mais aussi culturels, politiques et sociaux.

 

Coll. « Espaces, frontières, métissages », 2017, 478 p.,
ISBN : 9782353110780.