ITEM - Identités, Territoires, Expressions, Mobilités


2016 Publications

 

Emilia Pardo Bazan. Perder y salir ganando
Comedia en tres jornadas y en verso
 
Sous la direction de Dolores Thion Soriano-Mollá
 
 Harto conocidas son las aficiones teatrales de Emilia Pardo Bazán como espectadora y dramaturga. La originalidad de Perder y salir ganando (1872) reside en ser una de sus primeras dramáticas, que permaneció hasta hace poco en el cajón del olvido, en el que voluntariamente su autora la encerró.
 
Aunque el rescate de todo texto de juventud suele despertar opiniones contrarias, Perder y salir ganando viene a completar algunas lagunas sobre la etapa de formación de la insigne polígrafa. Esta comedia nos ofrece además un buen testimonio del contexto en el que se fue decidiendo su trayectoria personal, estética y profesional y en ella se vislumbra el futuro de aquella joven “Sra. de Quiroga” cuando todavía era escritora en ciernes.
 
Tras la edición de su primera novela Aficiones peligrosas, Perder y salir ganando, también custodiaba por la Biblioteca Lázaro Galdiano, es una nueva contribución para la edición y estudio de las obras de Emilia Pardo Bazán.
 
 
2016- 107 pages
ISBN : 978-84-940931-8-0
 
 

 
Pays pyrénéens et environnement
 
Sous la direction de Pierre Debofle et Jean-Christophe Sanchez
 
 
À l’occasion du cent cinquantenaire de la fondation de la Société Ramond, le congrès
biennal de la Fédération historique de Midi-Pyrénées s’est tenu à Bagnères-de-Bigorre du 12 au 14 juin 2015 avec comme sujet « Pays pyrénéens et environnement ».
Fondée à Bagnères-de-Bigorre, en 1865, la Société Ramond, éponyme et héritière de Louis Ramond de Carbonnières (1755-1827) père du pyrénéisme et conquérant du Mont-Perdu, est la première société française vouée à l’espace montagnard à travers « l’étude de la chaîne pyrénéenne, soit au point de vue scientifique, soit au point de vue des explorations proprement dites » et la publication d’un bulletin, Explorations pyrénéennes, premier périodique français consacré à la connaissance des montagnes et à la conquête des cimes(consultables sur le site de la BNF : http://gallica.bnf.fr).
Créée par Émilien Frossard, pasteur, dessinateur de paysages et passionné de géologie, et trois britanniques, Charles Packe, Henry Russell, Farnham Maxwell-Lyte, elle réunit une communauté plurielle de pyrénéistes et de personnalités scientifiques, tant étrangers que français, comme le géographe Elisée Reclus ou Adolphe Joanne, divers universitaires, mais aussi des érudits locaux et héritiers de Ramond. Bientôt, un second grand objectif mobilise la Société : la création d’un observatoire scientifique au sommet du Pic du Midi de Bigorre (2 877 m.), dont la construction débutée en 1878 ne s’acheva qu’en 1882 grâce à l’action du général Champion de Nansouty et de l’ingénieur Célestin-Xavier Vaussenat.
Ce fut donc 150 ans plus tard et à nouveau au pied du Pic du Midi de Bigorre que la Société Ramond réunissait plus de 70 conférenciers d’Andorre, d’Espagne et de France qui ont fait partager avec passion leurs travaux et cela dans une perspective largement interdisciplinaire, sur l’histoire longue de l’environnement dans la chaîne pyrénéenne et son piémont : étude des jeux d’échelles temporels et spatiaux, interactions homme/nature, longue durée/évènements, montagne/piémont, relations ou comparaisons entre Pyrénées et régions de montagne plus lointaines.
 
ISBN 978-2-9523824-5-8
2016- env. 600 pages
30 EUR
 

 
Le Retour.
Espaces, Frontières, Métissages, N° 8

Sous la direction de Laurent Dormel

 

 Parabole dans la Bible (le retour du fils prodigue), paradigme matriciel dans la littérature (le retour d’Ulysse) comme dans la religion (le mythe de l’éternel retour), rituel militaire (le retour des combattants), horizon d’attente chez bien des exilés ou des migrants (le retour au pays, réalisé ou toujours repoussé), motif dramaturgique majeur au cinéma, le retour est un motif très riche dans ses formes comme dans ses très nombreuses significations.
Ce qui est en jeu – et que cet ouvrage collectif et pluridisciplinaire entend analyser – ce sont notamment les questions de l’identité et de ses transformations, celle du parcours initiatique (l’errance, la guerre, l’exil) et de ses enjeux territoriaux. Générateur d’un « tiers-espace », le retour est une traversée du temps qui brouille et renouvelle les repères spatiaux mais aussi culturels, politiques et sociaux.

 

Coll. « Espaces, frontières, métissages », 2016, 478 p.,
ISBN : 9782353110780.

 


"Los sentidos de la ciudad. Arquitectura. Urbanismo. Liteatura. Cine"

Sous la direction de Rosa de Diego et José Ignacio Lorente
 
 
La ciudad se nos muestra como objeto inabarcable en su complejidad. La crisis de los grandes relatos de la modernidad y la metamorfosis de los modelos urbanos, por la industrialización y el progreso, han transformado la manera de pensar, proyectar e imaginar los espacios urbanos. La ciudad emerge como un objeto poliédrico, a la vez aprehendido, pensado y sentido.
 
Este libro recorre y dialoga con esa ciudad en transformación, desde miradas plurales e interdisciplinares, para dar cuenta de las múltiples perspectivas urbanas contemporáneas.
 
Algunas de estas transformaciones adquieren la forma de construcciones,  piensan e intervienen en el espacio urbano mediante un sutil diálogo entre la arquitectura y el urbanismo. En otros casos, esa mirada se posa en las intersecciones, en los puntos de encuentro y relación que configuran el espacio público y ciudadano. Otras perspectivas se demoran en las transiciones y recorridos por el entramado simbólico de la ciudad. Y finalmente, la literatura penetra en las texturas urbanas, reconstruyendo la ciudad y su imaginario. El lector encontrará, a partir de estos textos y desde sus propias deambulaciones e imaginarios, nuevos sentidos de la ciudad.
 
 
2016, 254 pages
ISBN: 978-84-16647-65-1
 
 

 
"Estives d'Ossau. 7000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées"
 
Sous la direction de Christine Rendu, Carine Calastrenc, Mélanie Le Couédic et Anne Berdoy

L’histoire du pastoralisme a longtemps été considérée comme immuable depuis des millénaires. Pourtant, les recherches initiées depuis une trentaine d’années remettent en question l’apparente stabilité des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Pour cela, il faut reconstituer l’environnement des temps passés, chercher les traces archéologiques fugaces laissées par les bergers et leurs troupeaux, débusquer les témoignages des humbles face aux puissants dans les archives et les récits…
Dans les Pyrénées béarnaises, la vallée d’Ossau – dominée par le pic du Midi auquel elle a donné son nom – est l’une des plus connues de la partie occidentale du massif. L’activité pastorale y est toujours vivace mais sa longue histoire demandait à être décryptée. Pour écrire les 7 000 ans d’évolution des estives et du pastoralisme en Ossau, une approche pluridisciplinaire était nécessaire. Les observations croisées de différents chercheurs permettent de dévoiler progressivement l’histoire, ou plutôt les histoires, des multiples aspects de la vie pastorale sur la longue durée.
Troupeaux, herbages, forêts, cabanes, fromages, mais aussi terres communes ou droits d’usage, partages territoriaux et pratiques de l’espace, relations entre estives et piémonts sont analysés à la lumière de nouvelles sources et de nouveaux regards.

Editions Le Pas d'oiseau
2016, 280 pages
 
 

 
"Diálogos en la frontera.
De la cultura popular a la cultura de masa en la era moderna"
 
Sous la direction de Luis Beltrán Almería, Rosa De Diego, Marisa Sotelo Vázquez & Dolores Thion Soriano-Mollá
 
Este volumen es el cuarto de una serie que el grupo de investigación internacional Tendencias culturales transpirenaicas (2011-15) ha dedicado al estudio del proceso de convergencia entre la cultura elevada y la cultura popular que se da en el periodo que llamamos Modernidad (desde 1800 hasta hoy). Partiendo de la concepción de la cultura moderna coma un proceso de fusión entre la oralidad y la escritura, según Mc Luhan, este grupo ha venido explorando los nuevos fenómenos culturales de masas, con sus nuevas tradiciones y aspectos de renovación, fijan-dose en el interés creciente de la culture áulica por la cultura popular y por el fenómeno inverso de asimilación de costumbres y tradiciones populares por la nueva cultura de masas.
Este esfuerzo es ha desplegado en tres grandes ejes: las relaciones entre cultura popular y cultura sabia, las relaciones cultures hispano-francesas y los estudios pirenaicos. Este planteamiento inicial orientado a las relaciones culturales en una perspectiva jerárquica no podía ignorar un eje transversal: la frontera. Han formado parte de este grupo cuatro núcleos de investigadores: vascos, aragoneses y catalanes – por el lado español – y aquitanos – por el lado francés -. La incidencia de las fronteras regionales y nacionales tiene un papel insoslayable en la compresión de las relaciones culturales desde un punto de vista social.
 
 
2016, 317 pages
ISBN 978-84-9911-250-3
 
 

 

"Histoire de la justice en France.
Du XVIIIème siècle à nos jours"
Sous la direction de J.P. Royer, J.P. Jean, N. Derasse et Jean-Pierre Allinne
« Écrire encore une histoire de la Justice après trois éditions, dont la première parut en 1995, ne pouvait être une simple mise à jour des volumes précédents. L’actualité des questions de justice, l’intérêt croissant pour elles des historiens aussi bien que de l’opinion, l’importante bibliographie publiée depuis dix ans invitaient à la fois à renouveler et à approfondir cette recherche dont le centre de gravité s’était de lui-même déplacé depuis le XVIIIe siècle jusqu’aux temps actuels.
(…) C’est donc un livre nouveau que nous proposons au lecteur, tout en étant conscients qu’une histoire de la justice étendue sur les trois derniers siècles, de la monarchie absolue à la République, à la Ve République même, de Louis XV au président Sarkozy, n’est pas sans risques, ne serait-ce qu’en raison de la diversité des informations recueillies et de l’impossibilité qu’il y a à rapprocher des périodes aussi différentes les unes des autres comme le XVIIIe et le XXe siècles. Cependant, la période choisie ne nous paraît pas d’une dimension excessive, qui nuirait à sa compréhension, de 1715 à nos jours, elle est suffisamment chargée d’événements significatifs pour qu’y soient contenues toutes les évolutions qui se sont dessinées dans la justice, pour que toutes les grandes questions aient été abordées, des rapports fondamentaux entre la justice et le monde qu’elle régule, jusqu’aux interrogations essentielles touchant à la fonction même et à l’acte de juger, à celles qui se rapportent à la condition humaine et juridique du personnel judiciaire, à la place et au rôle des auxiliaires de justice. »

5ème édition
2016, 1296 pages
ISBN: 978-2-13-073193-1
 
 

 
"Viollet-le-Duc
Villégiature et architecture domestique"
 
Sous la direction de Viviane Delpech
 
  A l’occasion des célébrations du bicentenaire de Viollet-le-Duc dans le cadre des   Commémorations nationales de 2014, ce volume rassemble les actes du colloque international organisé par l’EA 3002 ITEM (Université de Pau et des Pays de l’Adour) à Hendaye les 9 et 10 octobre 2014.
 
  L’activité d’architecte-bâtisseur contemporain de Viollet-le-Duc est souvent occultée par son action de restaurateur du patrimoine médiéval. Les chantiers, les projets et les écrits à ce sujet sont pourtant prolifiques, ce qui justifie pleinement une réflexion renouvelée sur ses travaux.
 
  De ses chantiers à ses projets avortés, de ses théories à la transmission de ses enseignements en la matière, cet ouvrage présente l’apport de Viollet-le-Duc à l’architecture domestique, à l’habitation de son temps, par le biais de treize contributions inédites abordant un aspect souvent oublié de son œuvre.
 
  Enrichissant la connaissance de l’architecture civile du XIXe siècle, cette réflexion dépasse les problématiques esthétiques pour faire valoir son esprit réformateur et témoigne définitivement, et contrairement à ce que ses restaurations diocésaines laissent présager, de ses préoccupations modernes et de son ancrage dans la société contemporaine.
 
 
Collection Architecture et urbanisme
234 pages – octobre 2016
ISBN-13 978-2-7574-1390-6
 

 
"Fins d'empires
Ends of empires"
 
Sous la direction de Laurent Dornel et Michael Parsons

Cet ouvrage se propose d’explorer les dynamiques à l’ œuvre dans les fins d’empires, dynamiques qui expliquent par exemple que les empires ne finissent pas de finir, que les projets impériaux puissent être poursuivis par d’autres moyens ou encore, que la fin formelle d’un empire – pour autant qu’elle puisse être très précisément fixée – ne scelle pas un divorce radical entre les deux parties impliquées ni ne mette un terme à l’ordre.

 
PUPPA, 2016
Fédération de recherche Espaces Frontières Métissages
Université de Pau et des Pays de l’Adour
ISBN : 2-35311-077-0
ISSN : 2269-0778

17 €
 

 
"Les territoires du sacré
Images, discours, pratiques"
Robert Ziavoula, Abel Kouvouama, Patrice Yengo (éd.)
Comment un mouvement religieux s’implante-t-il sur un territoire et le sacralise-t-il ? Ou, autrement dit, comment les individus, les groupes et les mouvements sacralisent-ils le territoire dans leurs pratiques et représentations sociales, politiques et religieuses ?
Les terrains d’enquêtes de cet ouvrage se situent principalement en Afrique centrale et en particulier au Congo-Brazzaville. Les processus de constitution du sacré sont étudiés à travers différents phénomènes historiques ou plus contemporains. C’est le cas avec le matsuanisme au Congo, les images et les écrans modernes comme dispositifs des sociétés de l’éblouissement, la place du corps du roi dans la société bamiléké, l’implantation du prophétisme japonais Sukyo Mahikari en Afrique de l’Ouest.
Les territoires du sacré sont encore abordés avec les pratiques de deuil au Cameroun, l’étude des métaphores nécrologiques issues des médias à Brazzaville, le tchikumbi et le sacré matrimonial ou bien les rites autour des restes de Pierre Savorgnan de Brazza au Congo.
En explorant un certain nombre de territoires du sacré, ce livre souhaite donner à lire et à comprendre la prégnance du « religieux
» dans les sociétés africaines contemporaines et dans les pratiques des acteurs sociaux et politiques.
 
Textes réunis de : Abel Kouvouama, Ange Bergson Lendja Ngnemzue, Frédérique Louveau, Luc Ngwé, Régine Tchicaya-Oboa, Joseph Tonda, Martin Yaba, Patrice Yengo et Robert Ziavoula.
 
Karthala, 2016
ISBN : 978-2-8111-1680-4
 

 
« Regards sur les Sociétés actuelles Ah bé té ! Les anthro-Pau-logiques »
Sous la direction de Rémy Berdou, Dominique Cunchinabe, Mathilde Lamothe et Idrissa Mané
 
 L’idée de la « semaine anthro-Pau-logique » a été lancée au cours d’une discussion entre doctorants en anthropologie. Elle est sous-tendue par une volonté de donner aux doctorants un espace d’échange sur des concepts, pratiques et expériences anthropologiques sans se soustraire à la dynamique de transdisciplinarité. L’ouverture aux autres disciplines consisterait par exemple à questionner le regard anthropologique de l’économiste, du sociologue, du géographe, de l’historien, du juriste ou encore du littéraire.Tous ces acteurs interrogent la société à leur manière, avec leurs propres réflexions ou concepts, mais également avec des pratiques anthropologiques variables selon la nature du terrain ou l’échelle de l’objet étudié. Nonobstant les particularités intrinsèques (qu’elles soient de nature disciplinaire, professionnelle, théorique, etc.), ces pratiques anthropologique portent toutes une interrogation sur la société et amènent à une réflexion sur le genre humain, appréhendé dans sa diversité culturelle. Ce qui, dans le cas présent, se traduit par trois axes traversant ces réflexions à travers les thèmes du film à caractère anthropologique, des expressions musicales, dansées et chantées ou encore de la gouvernance.Aussi ces rencontres « anthro-Pau-logiques » sont pensées comme un espace de questionnements, d’échange d’expériences, de transmission de savoirs et de pratiques d’anthropologie. Il s’agit d’un questionnement, puisque nous invitons à réinterroger, par l’exemple de terrains précis, la gouvernance au travers de ses acteurs et de types et logiques de pouvoirs. Par la rencontre de chercheurs et d’acteurs, nous voulons favoriser un échange scientifique permettant de vivre une expérience inédite – à travers les regards anthropologiques que chacun porte en soi – qui se rencontre dans les pratiques sociales du quotidien. 
 
ISBN : 2-35311-073-8
Prix : 18 €
273 pages 
 

 
Rethinking the Archive in Pre-Modern Europe : Family Archives and their inventories from the 15th to the 19th Century, Maria de Lurdes Rosa, Randolph C. Head (eds.), IEM, coll. Estudos 13, Lisbon, 2015.

Les fruits d’un partenariat entre
UPPA /ITEM (EA 3002) et un programme de recherche portugais, INVENT.ARQ
(Universidade Nova de Lisboa / IEM – FCT)

 
 Adossé au programme Archives de famille en péninsule Ibérique (ARCHIFAM, Casa de Velázquez, 2013-2015, coord. V. Lamazou-Duplan, UPPA/ITEM) et aux travaux développés par l’Instituto de Estudo Medievais (IEM) de l’Université Nouvelle de Lisbonne sur les archives de famille (coord. M. de Lurdes Rosa), un programme de recherche portugais, INVENT.ARQ, porté par M. de Lurdes Rosa, financé par la Fundaçâo para a Ciéncia e a Tecnologia (FCT) a étudié des inventaires anciens d’archives de famille conservés au Portugal, dans des dépôts publics ou en mains privées.
Ce programme a alimenté une base de données sur ces inventaires portugais. Une publication collective, désormais accessible en ligne (ci-dessous), a été conçue pour servir de catalogue à une exposition à la Torre de Tombo à Lisbonne (archives nationales portugaises) de janvier à mars 2016. Dans la première partie de ce volume, les études liminaires mettent en perspective ces documents ; elles sont suivies des notices des inventaires portugais étudiés et exposés.
Plusieurs institutions ont collaboré au programme INVENT.ARQ, dont le laboratoire ITEM. Les chercheurs d’ITEM, déjà investis dans le programme ARCHIFAM, ont contribué à ce livre (article de V. Lamazou-Duplan, A. Adot, Ph. Chareyre, A. Goulet).
Cet ouvrage, paru en novembre 2015, a été présenté lors d’un séminaire organisé par M. de Lurdes Rosa et Patrick J. Geary à l’Institute of Advanced Study (IAS) à Princeton. S’y sont retrouvés les partenaires et auteurs du programme INVENT.ARQ. V. Lamazou-Duplan y a dressé un bilan du programme ARCHIFAM ; une autre communication à deux voix (V. Lamazou-Duplan et Ph. Chareyre) a porté sur les inventaires d’archives des Foix-Béarn-Navarre (XVe-XVIIe siècle). 
 
Outre sa version papier, ce livre est désormais disponible en ligne. Partenaire, le laboratoire ITEM relaie le lien qui permet de le consulter: