enfants exposes aux violences conjugales

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Identités, Territoires, Expressions, Mobilités (ITEM)
PDF
Vous êtes ici :

Enfants exposés aux violences conjugales : pourquoi un tel silence ?Chantal Zaouche-Gaudron

La fédération EFM et les laboratoires ITEM et LLCAA vous convient à la deuxième conférence du cycle « Misogynie, violence et institution »

Enfants exposés aux violences conjugales : pourquoi un tel silence ?  par Chantal Zaouche-Gaudron

Jeudi 9 novembre, 17 h, Médiathèque A. Labarrère de Pau

La conférence sera précédée d’une intervention de Madame Christine Lavie, directrice de l’association « Du côté des femmes » (Pau), qui viendra témoigner sur l’action de son association. »

Selon La Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF), en France, en 2014, 4 millions d’enfants seraient concernés par les violences conjugales. Les plus touchés sont les jeunes enfants de moins de 5 ans. L’objectif de cette intervention est d’accorder une attention particulière aux enfants exposés aux violences conjugales. Les conséquences désastreuses repérées dans la littérature scientifique sont nombreuses, et les effets délétères que l’on rencontre sont comparables à ceux mieux connus de la maltraitance.

Chantal Zaouche-Gaudron est professeure de psychologie de l’enfant à Toulouse 2 Jean Jaurès. Elle est responsable du Programme fédératif de recherche « Bébé, petite Enfance en COntextes » (BECO), UMR LISST-Cers.

Cette conférence fait partie du programme de recherche de la fédération EFM « Pouvoir(s) et misogynie – Les cas de l’Espagne et de la France » mené par les laboratoires ITEM et LLCAA, sous la direction de Maurice Daumas (ITEM, EA 3002) et Nadia Mékouar-Hertzberg (LLCAA, EA 1925) en partenariat avec l’Institut Cervantes de Bordeaux, la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale (MGEN) et la Direction départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) des Pyrénées-Atlantiques. Elle s’insère dans le deuxième cycle de conférences du programme intitulé : « Misogynie, violences et institutions ».

 

Plus d’informations : http://frontieres-metissages.univ-pau.fr/fr/programmes-de-recherche/misogynie/pouvoir-et-misogynie.html